Description du projet

De gauche à droite, de bas en haut:
- Andre Lippenoo, Léo Deblonde, Jonathan Betin, Maxence Magnin, Jeremy Lagouche
- David Darras, Thibault Vandewoestyne, Jérémy Bouve, Jérémie Littiere, Romain Broeders, Arnaud Straseele, Mickael Defives, Jonathan Lemoine, Alexis Debruyne, Martin Jomin.
Absents sur la photo:
Alexandre Rose, Maxime Detienne, Fabian Mouillie
, Gérard Dusautoir

 

Derniers Articles Seniors N2

Nouvelle recrue #1 : Nicolas CEAGLIO-CAUDRELIER

On y est, on est prêt.

Chaque semaine nous posterons une nouvelle recrue de l’équipe de Nationale 2 Masculine.

Aujourd’hui, nous vous présentons Nicolas CEAGLIO-CAUDRELIER, gardien de but de 25 ans qui rejoint l’équipe de David DARRAS pour la prochaine saison.

Il débute le handball à l’âge de 13 ans au club de Salon Handball Club Provence durant 2 saisons. Il rejoint ensuite le club de Istres pour 6 saisons, puis Villefranche et Châteauneuf. Nicolas évoluait ses 2 dernières saisons en Nationale 1 au club de Martigues Handball dans les Bouches-Du-Rhône (13). Nous lui souhaitons la bienvenue.
19396898_10154933745137408_7207920703262484836_n

Troisième choc de la saison

(4) Facebook - Mozilla FirefoxSamedi Gravelines reçoit son co-leader du championnat, premier ex aequo avec nous Paris équipe réserve du grand PSG actuellement premier de D1. La saison passée, ils étaient venus s’imposer chez nous. C’est une équipe avec de belles qualités tant individuellement que collectivement (voir Appolinaire et Rosier qui apportent énormément à leur équipe),

Si l’on regarde leur parcours de début de saison, il est le même que le nôtre, une seule défaite, comme nous, contre l’USDK ,

Nous devons présenter un autre visage que celui contre Dunkerque où nous sommes passés à côté, l’expérience de nos anciens n’a rien fait face à  la jeunesse de l’USDK, là encore face au centre de formation parisien pour l’emporter il faudra avoir faim, être plus concentré et plus déterminé, si nous voulons jouer les premiers rôles cette saison ,psg

Après une petite trêve en espérant que les petits bobos de Broeders auront disparu,David proposera son équipe type,

Rendez vous salle F Petit à 20h30 samedi,

 

Deltat Sport 2 février 2015

Delta Sport nous gâte cette semaine avec un reportage sur les joueurs de l’ USDK Dunkerque Handball Grand Littoral venus pour le macadam Hand pour le plus grand plaisir de nos jeunes, le résumé de Gravelines – Compiègne Handball-Club en nationale 2 et un petit mot sur le match nul de nos seniors filles à Anzin.

Gravelines s’en tire face au dernier

Comme cela arrive parfois quand vous recevez le bonnet d’âne du championnat, le plus difficile est de se motiver !

L’USG n’a pas dérogé à ce sentiment de supériorité supposée, qu’il faut avant tout matérialiser sur le terrain.  D’autant que le promu Sainurien, sans victoire au compteur, ne comportant que des joueurs de petit gabarit, et desservi par une défense peu hermétique, s’annonçait comme la victime idéale. Mais Gravelines, qui a plutôt bien débuté la rencontre (9-5, 14ème ) s’est ensuite délité, ne parvenant pas à contenir le pivot adverse, concédant jet de 7m sur jet de 7m, et ne conservant qu’un but de mieux au repos (18-17).

Ensuite ce fut pire: Gravelines « n’y était plus », la Stella s’amusant de la défense perdue des maritimes pour s’envoler  28-24 ! (48ème). L’USG s’est lancée dans un remake du lièvre et la tortue, se bougeant enfin pour sauver les meubles. Saint-Maur encore à égalité 32-32 (58ème) fut trahi par l’un des siens qui contestant l’arbitrage fut exclu. L’USG en profita pour gagner 34-32.

LaVoixDuNord – 15-12-2014 – JLC – Photo Pierre Volot
USG: Broeders: 9 – Larangé: 1 – Deblonde 6 – Andritt 1 – Lagouche 2 – Lemattre 1 – Pierre 6 – Merlen 1 – Rose 7

 

David Darras et l’USG hand, une vieille histoire de famille…

Gravelines est pour l’instant dans les temps du maintien, en N2. L’équipe nordiste est dirigée par David Darras, un homme qui a connu un seul club et toute sa progression, sur les vingt dernières années. Gros plan.
David Darras entend assurer la pérennité de l’USG en N2 à court et moyen terme. Ça passe par la formation en interne.

David Darras est tombé dans la marmite du handball, tout bébé, puisque son père Jacques évolua comme pivot dans l’équipe de Petit-Fort-Philippe, en Excellence Nationale, le 3e échelon hexagonal, à l’époque. À croire que les gènes du hand furent naturellement transmis aux trois frères Darras. David, l’aîné, Grégory, qui fut un bon élément Usgiste jusqu’en Prénationale, et Jérémy, passé par l’USDK, Ivry et désormais à Tremblay.

Salarié municipal, détaché au club, David Darras entraîne toujours des jeunes, s’est aguerri avec les adultes, via l’équipe réserve, pendant quatre saisons, avant de prendre en mains l’équipe fanion, la saison dernière. Le Nordiste, dont les premières amours furent le foot, a débuté le hand tardivement, et n’avait joué qu’en championnat -16 ans, avant de débuter au plus bas niveau départemental. C’était en 1994. L’actuel coach Usgiste s’adapta facilement à tous les niveaux départementaux et régionaux, puis découvrit avec aisance la N3, puis la N2. Un peu usé, saturé mentalement et physiquement, il délaissa sa fonction de joueur, à l’issue du championnat de N2 2008-09, pour se consacrer pleinement aux entraînements. Jean-Luc Comyn, son ancien coach, qui le connaît depuis plus de 20 ans, explique : « David est un garçon intelligent, qui a su se remettre en question quand il ne fut pas choisi comme mon successeur immédiat (Philippe Ribeiro assura le relais de Jean-Luc Comyn). Depuis, il a fait ses preuves. »

Adoubé par ses ouailles, qui redoutaient ses propos abrupts auparavant, Darras est légitime dans son rôle d’entraîneur et de coach les jours de match. Homme d’un seul club, il a stabilisé l’USG en N2 : « Nous effectuons le même genre de parcours que le dernier en date. Si nous battons Saint-Maur, le maintien sera plus qu’envisageable. Cette saison, les gars sont sérieux, nos matchs corrects, et même si nous perdons parfois, il est difficile de faire mieux avec un effectif limité en qualité, voire en quantité. Si nous terminons dans la 1re partie du classement, nous aurons réalisé notre objectif, qui est de faire mieux que la saison dernière. » L’entraîneur poursuit : « Nous devons former au sein du club notre relève, car il faudra déjà remplacer Deboës, qui n’a pas repris en début d’exercice, et Lemoine qui ne désire plus s’entraîner avec l’équipe fanion. Si je pouvais recruter un arrière de plus pour faire souffler Broëders, par exemple, ce serait bien. »

En attendant, il faut battre Saint-Maur, le dernier (1 seul nul obtenu à Rouen après 9 journées). Gageons que Darras saura préparer sa formation pour éviter toute mauvaise surprise !

Les Drouais s’imposent à l’arraché – N2 – Dreux 30 – Gravelines 28

Après sa victoire 35-31 face à Saint-Maur, Dreux a gagné le deuxième de ses trois matches d’affilée à domicile, samedi soir. Mais c’est dans la douleur que le leader s’est débarrassé 30-28 de Gravelines.

Face à une solide équipe de Gravelines, que son entraîneur n’a pourtant pas trouvée très bonne, Dreux a éprouvé les pires difficultés à s’imposer 30-28, samedi soir, au palais des sports. Rien d’anormal selon le coach Francis Tuzolana pour qui Gravelines est une formation expérimentée, habituée à ces joutes de N2. Mais Dreux avait les moyens de mieux faire.

D’entrée, malgré le travail au pivot de Pierre et les tirs sur l’aile de Merlen, Dreux s’échappait (9-5, 17′). Kabasele, Maussion et Chahed faisaient la différence. Mais Broeders se lançait dans un joli festival qui remettait les équipes à égalité (9-9, 20′). Calvo-Reina et Kabasele permettaient, toutefois,
au DAC de virer à la pause avec une belle avance (15-11).

À la reprise, le jeu s’équilibrait (17-13, 35′) jusqu’à plusieurs pertes de balle drouaises dont profitaient Pierre et Broeders (17-16, 38′). Nolbas entrait alors en piste et imposait sa puissance (21-18, 44′). Gravelines ne lâchait rien, grignotait son retard et, en infériorité numérique, égalisait à 25-25 (53′). Lemattre et surtout Pierre faisaient souffrir Dreux. Après une nouvelle erreur du DAC, Broeders marquait en contre (25-26, 55′).

Heureusement pour la troupe de Francis Tuzolana, le jeune Dramé sauvait la balle du -2 dans ses buts. Sur le renvoi, Calvo- Reina égalisait et, dans la foulée, remettait Dreux en tête (27-26, 57′). Les équipes se rendaient coup pour coup (28-27, 58′). Mais les Nordistes craquaient devant la défense drouaise retrouvée. Nolbas et Kiangebeni en profitaient pour sceller la victoire de leur équipe (30-28). Dreux a gagné grâce à son mental mais que ce fut difficile !

LA FICHE

DREUX (palais des sports).
Dreux AC bat Gravelines 30 à 28 (mi-temps : 15-11). Arbitres : MM. Lelarge et Rieu.

Dreux AC : Calvo-Reina (4), Maussion (3), Bouchard (2), Kabasele (6), Marionneau (3), Ounda (3), Chahed (2), Kiangebeni (1), Diarra (1), Nolbas (5). Deux exclusions temporaires à Diarra (46) et Bouchard (56).

Gravelines : Straseele (1), Andritt (1), Broeders (6), Merlen (3), Pierre (12), Lemattre (3), Deblonde (2). Trois exclusions temporaires à Andrott (30), Lemattre (34) et Strasele (41).

Philippe Poncin

Source:  Echo Républicain

http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/sports/actualite/handball/2014/11/17/les-drouais-simposent-a-larrache_11221842.html

Résumé vidéo Delta TV – USG – Billy

Résumé de la rencontre USG  – Billy Montigny par notre partenaire DELTA TV.
Début de la vidéo 10″30.

Gravelines Gagne un derby – LavoixDuNord-06/10

Avant de se frotter à Hazebrouck puis à Dunkerque, Gravelines n’avait pas d’autre choix que de battre Billy-Montigny pour ne pas se compliquer son championnat.

Malgré de nombreux échecs en contre-attaques, les USGistes ont tranquillement dominé la première période, grâce au trio Straseele – broeder – Deblonde, omniprésent (15-10 au repos).

Les maritimes se sont ensuite reposés sur leurs lauriers, et Billy, avec son argument majeur, Max Cambay, en a profité pour revenir à 17-16 (38ème). Le coach local demanda alors un temps mort régénérant qui permettait à ses joueurs de reprendre leurs distances (22-16, 44ème) grâce à Larangé et Pierre, notamment.

La suite était une formalité pour les Bleu et Blanc qui se sont imposés 31-25.

Les Buts: Broeders 7, Lemattre 2, Lagouche 4, Straseele 5, Deblonde 6, Pierre 3, Merlen 1, Larangé 3

Lavoixdunord-06/10/14 – JLC

Résumé Vidéo DELTA TV – Compiègne – USG

Résumé de la rencontre Compiègne – USG par notre partenaire DELTA TV.
Début de la vidéo 4″30.

La voix du nord – 21/09 – Gravelines Déçoit

À Compiègne chez un promu qui peut s’appuyer sur quatre joueurs « étrangers », souvent originaires de l’ex-Yougoslavie, Gravelines a déçu son coach, David Darras, qui estime que les siens devaient l’emporter.

« En première période, on termine à – 1 (14-15) mais on leur donne la moitié des buts sur des erreurs individuelles flagrantes, explique l’entraîneur. En seconde période, on rate des immanquables en contre-attaques, et deux jets de 7 m consécutifs, de plus nos pivots finissent à 0 sur 6 aux tirs ! Difficile de gagner quand on est mauvais… »

À l’arrivée, l’USG a perdu 25-29, avec bien des regrets.

L’USG n’avait plus l’habitude de s’incliner face à des promus, il faudra vite se ressaisir, dans 2 semaines face à Billy-Montigny.

Les buts de l’USG : Rose 1, Broeders 7, Pierre 8, Deblonde 5, Lagouche 3, Merlen 1.

Source:  http://www.lavoixdunord.fr/region/hand-ball-n2-gravelines-decoit-l-usdk-tranquille-ia17b47588n2392373